Le marathon de la bd

Cette année j’ai participé aux 23h de la bd (aussi appelé "marathon de la bd", je trouve ça carrément plus stylé et plus épique alors je préfère). A la base, les 24h de la bd ont été organisées par Scott McCloud, un auteur de bd américain (qui a écrit un guide génial pour faire de la bd, je le recommande) il y a une vingtaine d’années. A la base, il s’agissait d’un pari fait avec un ami pour voir s’il était possible de réaliser une bd de 24 pages en 24 heures, à raison de 6 cases par pages, donc en gros 10 minutes par case, et donc 144 cases en 1440 minutes, donc un défi de folie.

Ca a été repris à Angoulême il y a quelques années, d’ailleurs Boulet réussit chaque année super bien ce défi.

BREF, j’ai décidé de participer au défi cette année, mais dans la version 23h, car c’est pendant le passage à l’heure d’été, du coup de 13h Samedi à 13h Dimanche y a que 23h… C’est pas un concours, chacun participe pour le "plaisir" (beaucoup ont du mal à concevoir qu’on puisse passer une nuit blanche à dessiner, juste pour le plaisir mais cette année on était plus de mille masochistes inscrits). Le but est de fournir une bd de 24 planches (couverture + 23 planches) en 23h. Si on réussit on obtient le lapin d’or :

Image

Si on fait le double (48 pages), on obtient le lapin rose. La technique c’est soit de dessiner mal, soit de dessiner n’importe quoi, soit de le faire en équipe mais j’ai du mal à imaginer qu’on puisse faire une bonne bd de 48 pages en 23h. Ou alors on est un génie.

Mais je pourrais faire la bd avant et la poster le jour des 23h?

Ahah oui mais non, car on impose un thème et une contrainte au dernier moment pour éviter la triche! Cette année le thème était "famille nombreuse" et la contrainte "Seuls les animaux ont le droit de parler (les humains ne comptant pas comme des animaux)". Il s’agit d’ailleurs d’un des moments où on rencontrera le "Error 500" à la place du site qui signifie "Vous êtes trop nombreux bande pingouins, allez voir ailleurs pour voir?".
En détail, voilà comment ce sont passées les 23h pour moi

Après l’inscription : J’ai peut-être fait une erreur. Et si ça me plait pas? Et si je n’y arrive pas? Le stress monte et je n’avais toujours pas trouvé quelqu’un pour m’accompagner dans cette terrible épreuve…

Samedi 13h : Je découvre le thème et la contrainte. La contrainte me fait un peu beuguer, je m’attendais pas à dessiner des animaux, mes compétences en dessin sont remises en cause. Bon ça pourrait être pire, je n’ai pas à dessiner une histoire de manchots unijambistes jongleurs (eh oui, ça POURRAIT ARRIVER)

13h05 : Je stresse, la seule idée qui me vient est l’histoire d’un chat dans une famille nombreuse. Ça me semble super original en plus.

13h06 : Peut-être qu’en cherchant des personnages ça ira mieux?

13h24 : Le déclic, le coup de génie, l’idée arrive! (Je vous dis rien vous verrez bien en lisant la bd).Image13h25 : J’appelle un ami pour lui annoncer le thème et la contrainte et lui demander si il veut participer. Il me faut une heure pour m’organiser mais finalement on participera tous les deux, chez lui! (bon par contre ses parents veulent pas qu’il fasse une nuit blanche, je trouve que c’est un signe d’irrespect face à l’épreuve)

14h45 : On se retrouve à la médiathèque. Je me trimballe un carnet, mes feuilles, mes devoirs (bah oui j’espérais les faire pendant une pause naïf comme je suis), une trousse d’affaires de dessins, des feutres, des Posca, un pyjama, un t-shirt de rechange, des cables en tout genre, mon mp3, mon ordi et mon scanner. J’admets que ça fait un peu beaucoup, d’ailleurs le pyjama m’a nettement encombré.

15h10 : Je fais mon story-board, à raison d’une case par page. Vous pouvez constater que c’est très détaillé… En plus en traçant mes cases j’en fais 16 à la deuxième page, j’étais parti pour 28 pages! (d’où le bonus)(Ne vous spoilez pas trop en lisant non plus)ImageImageImage16h : Après une heure passée dans la médiathèque à fouiner pour une photo de New York, je commence enfin ma couverture. Selon les conseils de Lil’ Art, je m’applique pour ma couverture, j’y passe au moins une heure (en même temps c’est ce qui donne envie aux gens de lire la bd). bref ça fait 3h que l’épreuve a commencé et j’ai toujours pas foutu grand chose…

18h : Encore une pause, je vais chez un ami pour passer la nuit… A dessiner. J’installe tout le matériel : ordi, scanner, feutres, feuilles… Tout est prêt pour tenir la nuit!

20h30 : Je vais quand même manger normalement "en famille", mais il faut faire des provisions, la nuit s’annonce longue!
23h : Seulement 8 planches sur 24… Le stress augmente, j’ai peur que d’une chose : Ne pas finir! Ca motive pour rester éveillé, j’ai l’âme d’un guerrier.

Au fur et à mesure, je rattrape le retard, j’ai plus de planches à dessiner que d’heures restantes mais l’écart diminue…

1h30 : On est Dimanche et j’ai enfin atteint la moitié! Je me fais une pause facebook, le soutien des amis dans ces moments là est très important… Et puis il ne faut pas que je loupe le changement d’heure

1h59 : Dans une minute  il est 3h, heureusement que j’y avais pensé! Sur le site de l’horloge parlante, ils avaient prévu le changement d’heure 30 secondes avant alors forcément, ça beugue. Mon ordi change tout seul d’heure, c’est magique!

3h10 : Là, je commets l’ERREUR : Je vais voir les bd sur le site des 23h. Déjà plus d’une dizaines de personnes ont décroché le lapin d’or. C’est la démotivation totale. Bon évidemment il s’agit de bd avec deux cases par planches, dessinées vite fait sans vraie histoire alors je me console en me disant que je joue sur la qualité.

5h : Il me reste 8 planches pour 8h, je donne tout, je peux peut-être finir!? Je carbure à la limonade et au gâteau au chocolat mais j’ai quand même faim. Une routine s’installe, je dessine facilement mais de moins en moins bien…

6h30 : Qu’est-ce que je fais réveillé à cette heure-ci un dimanche matin? Mon coéquipier dort depuis 3h, je suis tout seul contre la fatigue, je dessine n’importe comment, je ne fais plus de crayonnés… Je ne maitrise toujours pas mon personnage principal. Quelle idée d’avoir choisi un crocodile!? (contrainte à la con hein)

8h : Plus que 3 planches. La faim devient plus puissante que la fatigue, mon ventre me brûle et me supplie de prendre un petit-déjeuner. J’attends seulement que mon coéquipier se réveille pour aller MANGER. Les dernières planches sont remplies de l’effort fourni, elles décrivent la fatigue, la faim, le courage et… nan je déconne elles sont ratées mais je suis crevé.

9h30 : Je poste les dernières planches, j’ai enfin décroché le lapin d’or. Je me sens comme Usain Bolt après avoir battu le record du monde, ou n’importe quel athlète de haut niveau. Je peux enfin m’adonner aux joies de la bouffe et du fermage d’yeux! (Bon et puis c’est pas tout ça mais je peux narguer ceux qui ont pas fini)

13h : Je suis rentré chez moi, j’ai mangé, il faut beau, la vie est belle… J’essaie maintenant d’expliquer à tout le monde que NON il ne s’agissait pas d’un concours, on ne gagne pas en dessinant le plus vite, et que OUI ça fait 3h30 que j’ai terminé j’ai eu le temps de prendre un petit-déj et de jouer à Mario kart et OUI j’ai fait une nuit blanche je sais je suis malade j’aurais pas du je serai crevé lundi.

Voilà, maintenant si vous voulez lire ma bd c’est par ici :)

http://www.23hbd.com/?pg=participation&pt=441&an=2014

10151350_278044499027878_1135450434_n

 

Photos urbaines 2

ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage

Ca y’est je suis déjà rentré des antipodes, et en plus de me taper un décalage horaire assez méchant (en même temps 12h tu peux pas faire pire) qui me réveille à 5h ou à 2h30 le matin… J’ai aussi droit à un rhume et à une masse plutôt impressionnante de travail à affronter avant lundi, sans aucune motivation. C’est pour ça que je procrastine en faisant de jolies photos, j’espère que vous apprécierez.

Une photo de Singapour se cache dans cette sélection, à vous de la retrouver!

L’âme d’un artiste

Pendant ce temps-là, en France, peu avant de partir au bout du monde…

Image

Image

Image

Le deuxième "dessin" a été réalisé pendant mon tout premier bac blanc de français. J’en suis déjà au stade "BAC blanc" vous vous rendez compte?

Quelques photos prises au sommet d’un immeuble qui va bientôt être détruit, et au pied d’un autre qui va bientôt être construit.

ImageImageImageImageImageImageImageImage

ImageImageImageImageImageImageImageImage

 

Aotearoa #2

ImageImageImage

Regardez bien la date… Et oui, j’ai dessiné cette bd en un temps record! (2h!!)

Bref, désolé si j’en parle beaucoup mais moi-même j’ai beaucoup de mal à m’imaginer dans deux semaines à l’autre bout du monde, c’est assez dingue…